Gyöngyvirágos

Gyöngyvirágos

La Hongrie me poursuit jusquà Istanbul. Une revanche du peuple Magyar sur les Ottomans, qui envahirent la Hongrie entre 1541 et 1699?

Une mélodie mélancolique hongroise flotte ainsi dans l’atmosphère pesante d’une Istanbul fébrile, se préparant à accueillir, demain, les affrontements qui marqueront le premier anniversaire de l’opression du mouvement Gezi.

Gyöngyvirágos est un morceau traditionnel de Kalotaszeg, une contrée hongroise appartenant aujourd’hui à la Transylvanie roumaine. Il raconte l’histoire, en hongrois, d’un homme qui ne peut écouter le sermon du prêtre, tant il est fasciné par une femme qu’il trouve plus belle que toutes les fleurs de l’église. Et c’est par trois fois déjà qu’il a quitté sa maison pour approcher de la fenêtre de la belle, mais arrivé sur le pas de sa porte il ne peut continuer plus loin, tant il est touché, tant il en perd ses mots.

Ce morceau est interprété à Istanbul par mon ami Kjartan (photo en haut de l’article), mystérieux énergumène sorti tout droit des brumeuses forêts de Transylvanie. Il nous a ramené ce morceau de Kalotaszeg, et interprète ici l’ensemble des instruments : l’enregistrement est ainsi composé de trois pistes voix+bratsch/violon/contrebasse, enregistrées séparément puis superposées sur ordinateur. Nous avons profité de cette session d’enregistrement pour rajouter Gyöngyvirágos à la fin du dernier album de son groupe « Szkojani Charlatans », que je vous conseille de découvrir ! http://szkojani.bandcamp.com/

P1000473

4 thoughts on “Gyöngyvirágos

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *